Façade antérieure double à découpe


Coffre du Briançonnais daté 1621 à façade antérieure double à découpe: le décor d'arcatures est rapporté en façade.

 

Un certain nombre d'escrins comportent en façade des montants et des traverses rapportés, dont les découpes dessinent en réserve une frise d'arcatures ou des formes géométriques. Tous les coffres à "pieds-poteaux" du canton de La Grave sont construits de cette façon, ainsi que les trois quarts de ceux du Briançonnais. Cette technique de montage qui se retrouve en Maurienne a également été notée à Ceillac, sur des coffres du XVIIIe siècle, où les pièces rapportées n'ont plus de fonction décorative.

Elles ne sont plus destinées qu'à raidir la paroi et ce sont parfois les parties en creux qui sont gravées.