Escalier intérieur d'une maison à Saint-Clément.

Logis à l'étage et à escalier intérieur

Il existait dans les cantons de L'Argentière et de Guillestre quelques demeures à logis à l'étage et à escalier intérieur. Curieusement, ce parti de plan se rencontrait surtout dans les villages les plus bas, ceux où l'enneigement était le moins contraignant et l'hiver le moins rigoureux.

En Vallouise et dans le haut Embrunais, les escaliers intérieurs, qui en règle générale caractérisent des maisons d'une certaine importance, sont de forme savante (tournant, en vis ou rampe sur rampe) et de construction soignée, en pierre de taille ou en maçonnerie de moellons, avec paliers et repos voûtés.

 

Quelques-uns sont associés à des coursières ou à des loggias. Mais, même dans ce cas, ils ne sont pas une amélioration récente du dispositif à escaliers extérieurs et balcons. Les deux types de plan ont été utilisés conjointement aux XVIIe et XVIIIe siècles comme l'indiquent les dates portées et la forme des escaliers.