. 
Avec le Grand Langoustier, le fort de l'Alycastre est le deuxième fort à tour carrée des ouvrages construits sous l'autorité de Richelieu, entre 1634 et 1640.  Ce choix s'explique par l'implantation, dans chacune des faces ouest et est, de deux embrasures à canon pour battre les plages de débarquement toutes proches.  

En bord de mer, l'ouvrage consistait en une tour à base pyramidale carrée de 16 m de côté, avec un rez-de-chaussée voûté aveugle, portant, au premier étage,  une batterie à air libre surmontée d'un parapet d'infanterie crénelé. L'entrée - comme dans les tours de cette génération et comme celles de Corse - se faisait  au nord, du côté de la mer, à l'étage, au bout d'une volée d'escalier extérieure menant à une poterne défendue par une bretèche (disparue), ceci pour échapper aux vues des hauteurs voisines de Repentance.

  
.. 
 
 
La tour est au centre d'une enceinte tenaillée et crénelée dessinant une étoile à huit branches, avec portail d'entrée à pont-levis au sud-est, couvert par un tambour défensif crénelé. Selon une disposition habituelle, la tour renferme, au rez-de-chaussée, une citerne, une poudrière et divers magasins, et, au premier étage, les logements, avec cheminée et four à pain. 
 .....