Vue d’ensemble
Im. : 20080401623NUC2A
Détail de la fin de l’inscription et de la date
Im. : 20080401627NUC2ADétail de l’inscription avec l’identité du commanditaire.
Im. : 20080401630NUC2ADétail de la fin de l’inscription avec la date.
Im. : 20080401631NUC2A
Vue d’ensemble du tabernacle.
Im. : 20080401624NUC2ADétail de la porte de la réserve eucharistique.
Im. : 20080401625NUC2AVue d’ensemble de l’exposition de face.
Im. : 20080401626

Vue d’ensemble

Cet ensemble du maître-autel est composé d’éléments d’époques différentes : un tabernacle et une exposition du XVIIe siècle, un autel du XVIIIe siècle, une table d'autel de 1706, un gradin du XIXe siècle. Jusqu'à sa restauration intervenue en 1997, l'autel datant du XVIIIe siècle était dissimulé par un devant d'autel (sans doute de la même main que le gradin) datant du XIXe siècle. Au moment de cette restauration, il a été décidé de séparer le devant d'autel du tombeau afin de rendre ce dernier visible. Le devant d'autel a alors été transformé en autel face aux fidèles.

            Dans la visite pastorale qu'il effectue en 1697, Monseigneur Jean Soanen trouve la pierre d'autel du maître-autel insuffisante et exprime le souhait de faire réaliser une table d'autel.

Détail de la fin de l’inscription et de la date

 

Cette table d’autel est gravée de la dédicace de son commanditaire (cf. photo ci-dessous), Monseigneur Soanen, et de sa date de réalisation (cf. photo ci-dessous) : RMUS IN CHRISTO PATER DOMINUS IOANNES SOANNEN EP(ISCOP)US SENECENSIS ME CONSECRAVIT AN. MDCCVI APR / DIE XIV.

Détail de l’inscription avec l’identité du commanditaire

Détail de la fin de l’inscription avec la date

Le tabernacle, en bois sculpté, est sans doute antérieur à 1697, date à laquelle il est mentionné par Monseigneur Soanen dans sa visite pastorale. Il est constitué d'un niveau unique avec un corps central. A ce niveau, cinq niches abritaient cinq figurines, représentant le Christ au centre entouré des quatre Evangélistes dans les niches latérales. Ces derniers ayant disparus dans les années 50, seule subsiste donc la figurine centrale d’un Christ aux liens qui orne la porte de la réserve eucharistique (cf. photo de droite ci-dessous), elle-même revêtue à l'intérieur de soie à motifs de fleurs et de l’IHS.

Vue d’ensemble du tabernacle

Détail de la porte de la réserve eucharistique

    L'exposition, qui surmonte le corps principal du tabernacle, est elle aussi sans doute antérieure à 1697. Les cariatides qui la composent ont des bustes d’ange adorateur, le reste du corps étant composé d'une grappe couronnée d'une feuille d'acanthe. Le fond est orné d'un soleil, formé par l’ovale de la vitre, et d'étoiles.

Vue d’ensemble de l’exposition de face

Ensemble du maître-autel

logo conçu d'apres la peinture romane de l'abbaye de Saint-Savin (Vienne) représentant la construction de la tour de Babel